Le restaurant


Restaurant gastronomique parisien, Elmer est un lieu de partage. Au menu, de belles pièces de viandes ou de poissons cuites à la rôtissoire et au feu de bois.
Le Chef Simon Horwitz et son équipe proposent chaque jour des assiettes élaborées à partir de produits frais issus de petites productions Françaises, bio ou éco-responsables.

Côté carte des vins, notre sommelier Sébastien Perrot sélectionne des flacons pointus qui font déplacer les amateurs les plus aguerris. 

Menu déjeuner à partir de 29€
Carte du soir à partir de 65€
Du mardi au vendredi  (dernières prises de commandes)
Service du midi de 12h15 à 14h15
Service du soir de 19h30 à 21h30 
Le samedi  (dernières prises de commandes)
Service du soir de 19h30 à 22h00
 

Le Chef Simon Horwitz

Diplômé de l’Ecole Ferrandi, il enchaîne les expériences au sein de belles brigades: Jacques Chibois à la Bastide Saint-Antoine, Sylvestre Wahid à l’Oustau de Baumanière et au Strato à Courchevel, puis Pierre Gagnaire au Balzac, à Paris. En 2011, il seconde son ancien copain de promo, Bertrand Grébaut, pour l’ouverture de Septime, puis participe à celle de Crom’exquis avec Pierre Meneau.

Avant de lancer sa propre adresse, il part se frotter à d’autres cultures culinaires en Asie du Sud-Est.  Il s’arrête un temps en Australie dans les cuisines de Ben Shewry, Attica à Melbourne, découvre Hong-Kong côté street-food, se pose au Japon pour s’initier à la cuisine traditionnelle nipponne avant d’enchaîner avec les tables étoilées de Kyoto.
Puis c’est le grand saut en Amérique du Sud : Le Brésil, la Bolivie, le Mexique - où il officie aux côtés d’Enrique Olvera dans les cuisines de Pujol -, puis le Pérou auprès de Virgilio Martinez dans son restaurant Central. Autant d’expériences qui renforcent son goût pour l’authenticité des produits, la convivialité des grandes tablées et les plats à partager.


Le Sommelier Sébastien Perrot

Originaire du Sud-Ouest, cet amoureux du vin cumule les compétences de viticulteur, caviste et sommelier.

Il fait ses classes à La Maison de l’Aubrac, avant de rejoindre Le Petit Sommelier, bistrot du XIVème où il compose la cave. En 2013, il participe à l’aventure des Rouquins, un bar à vins et tapas qui l’incite à mettre le nez en cuisine. De quoi abolir définitivement toute distance entre la cuisine, le service et la sommellerie.

Une philosophie qu’il peaufine en rejoignant l’équipe de L’Ogre, la brasserie carnassière du XVIème et qui le conduit aujourd’hui à participer à l’aventure d’Elmer.